Oldenburger STACHEL Ausgabe 4/96     Seite 4
 
Aktuelles
Archiv
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
Dezember (175)
November (174)
Oktober (173)
September (172)
August (171)
Juni (170)
Mai (169)
April (168)
März (167)
Februar (166)
Januar (165)
1995
1994
UHN
Service
Wir über uns
Impressum
Kontakt
 
Inhalt dieser Ausgabe
 

Lettre ouverte a tout nos frères zairois

Chers frères, notre pays est gouverné depuis d'un quart de siècle par une dictature machiavélique absolue, de tenants d'un pouvoir budgetivore et autocratique qui se veulent maître en dépit des contestations du peuple zairois et de l'opinion internationale. Aujourd'hui, nous sommes convaincus que le système Mobutu installé par son prope défit et ses complices ne peut faire mieux si ce n'est de détruire encore plus.

Nous saisissons de cette occasion afin de rappeler aux zairois plus particulièrent en la jeunesse voici déjà six ans sont écoulés depuis que Mr Mobutu et sa bande des criminels ont promis une ouverture à d'autres sensibilités politiques, promesse à laquelle ils s'y détournerons d'ailleurs, dix jours plus tard déjà, et beaucoup trop pour le moment. Fort de cette réalité, malheureuse bien évidemment, le Front pour la Reconstruction de la Patrie (F.R.P.), groupe de reflexion, vous invite à décrier et dénoncer le système et d'avantage lutter contre ces affameurs du peuples zairois qui du reste nous ont contraint de quitter ceux qui nous sont chers et de vivre dans des situations peu enviables qui est l'exil.

Ce système qui nous a toujours confisqué nos droits du minimum vital à la simple parole est actuellement entrain de preparer un coup fatal contre la Nation entière comme si Mobutu et sa bande d'assassin n'en ont pas fait assez de mal. Nous avons la ferme conviction que vous et nous devons dire non ! Pas un refus passif, plutôt une négation catégorique ! Jeunes zairois vous qui êtes appéles à diriger ce beau et grand pays l'heure est grave, même très grave, lèvons- nous faisons quelque choses car si ce n'est le cas, aujourd'hui, les répercutions seront pires, même nos petits enfants n'en seront point épargnés.

Collaborateurs Robespierre Ikelemfu Kasongo, Valentin Makambo a Thoto; Chef de section Jacques Caiyou Tshiunza Kalubi.

Fait à Oldenburg, le 04/04/1996.

P.S. Poutr tout contact, veuillez vous adresser à Mr Jacques Tshiunza, Flüchtlingsberatung in der ZASt Oldenburg, Klostermark 70-80, 26135 Oldenburg.

Tel. 0441/92 02 163, Fax 92 02 151


Diese Veröffentlichung unterliegt dem Impressum des Oldenburger Stachel. Differenzen zur gedruckten Fassung sind nicht auszuschließen.
Nachdruck nur mit Quellenangabe, Belegexemplar erbeten.

 

 
  Differenzen zur gedruckten Fassung nicht auszuschließen. Dieser Text ist urheberrechtlich geschützt. Siehe auch Impressum dieser Ausgabe und Haupt-Impressum